« OFF »

Une quarantaine de partenaires fédérés sur le thème des « murs »
et autant d’événements feront vibrer les murs de la ville

Une opération événementielle sans précédent, par sa durée -six mois-, sa pluridisciplinarité et par le nombre de partenaires impliqués, est organisée à l’initiative de la Ville de Nice. L’événement « LES MURS, UN AUTRE REGARD » se déclinera « IN » et « OFF » du 6 mai au 14 novembre 2004.

C’est à partir d’une exposition explorant la thématique du mur, proposée au musée d’Art moderne et d’Art contemporain de Nice -Mamac-, du 26 juin au 14 novembre 2004 : « INTRA-MUROS », qu’est née l’idée d’utiliser le thème du mur, au demeurant inépuisable, comme fil rouge d’une série d’événements qui accompagneront en « OFF » l’exposition du Mamac, le « IN ».

Partant d’un concept d’exposition original, c’est au final, un véritable événement pluri-partenarial, pluri-disciplinaire et pluri-territorial, réunissant différents types d’espaces -privé, institutionnel et public-, qui tentera de faire émerger des actions à l’échelle de la ville.

La thématique du mur qui a une très forte connotation, offre que ce soit artistiquement ou sociologiquement parlant, un potentiel symbolique considérable. Cette thématique se déclinera sous différentes formes : le mur qui enserre, le mur qui tombe, le mur musical, le mur d’écritures, le mur en plein air, le mur d’écrans …

De très nombreux acteurs de la vie artistique et culturelle niçoise ont bien voulu s’inscrire dans cette approche en acceptant que la démarche rigoureuse cohabite avec la démarche généreuse.
Tous, se sont spontanément engagés à apporter une contribution à l’événement, en abordant pour certains la thématique du mur au premier degré, d’autres, nombreux, ont choisi de l’aborder par la symbolique.




EXPOSITIONS
__________________________________________________________________________________________

6 mai – 5 septembre
BOTTO & BRUNO

Gianfranco Botto et Roberta Bruno sont nés en 1963 et 1966 à Turin où ils vivent et travaillent. C’est dans les premières années de leur collaboration -1992-, que le duo commence à s’intéresser à l’architecture de la périphérie des villes et à ses codes de vie.
A partir de séquences photographiques prises dans les banlieues, Botto e Bruno réalisent, sans recours aux procédés numériques, des collages, des montages, des retouches. Ces photomontages sont ensuite photocopiés et agrandis sur papier ou PVC, afin d’occuper la totalité de l’espace d’exposition (murs et sol).
Galerie contemporaine du MAMAC - Promenade des Arts
Renseignements au 04 93 62 61 62
Entrée libre.


Botto & Bruno
Projet pour Collage town, 2004

6 mai – 20 juin
Rico WEBER

Premier assistant de Jean Tinguely et de Niki de Saint Phalle en 1966 lorsque ceux-ci entreprennent la réalisation de la “ Hon ” (monumentale déesse-nana visitable) au Modern Museet de Stockholm, Rico Weber (né en Suisse en 1942) assiste les deux monstres sacrés quinze années durant avant d’entreprendre sa propre démarche d’artiste ; il réalise en 1987 une série de “Fenêtres” puis à partir de 1988 des “Natures mortes d’énergie ”. Ces reliefs, œuvres d’assemblage moulées et patinées d’anthracite, sont constitués de pans de mur montés de tuyaux, d’interrupteurs électriques et de boîtiers. Plutôt considérés comme des natures mortes sous-tendues d’énergie, ils sont porteurs de symboles et de petites histoires faisant intervenir vécus personnels et croyances populaires.
Vitrine de l’atelier d’art contemporain - Mamac – promenade des arts
Renseignements au 04 93 62 61 62
Entrée libre

13 mai - 26 juin
Faites rêver les murs de Charlette MOREL-SAUPHAR

Cette artiste, novatrice dans le domaine de la gravure contemporaine, a mis au point le procédé de diastampe en imaginant la projection de ses propres estampes sur rhodoïd. Ce procédé a été breveté par l’INPI.
L’exposition présente un ensemble de gravures, ouvrages de bibliophilie et livres d'artiste de Charlette Morel-Sauphar dont les créations mêlant techniques traditionnelles et matériaux nouveaux lui permettent de s'aventurer en une recherche où la spiritualité rejoint des formes de sensualité.
Bibliothèque Louis-Nucéra - 2, place Yves-Klein
Renseignements au 04 9713 48 00
Entrée libre.

26 mai - fin juin
Envol Vers Ailleurs - Exposition de mandalas numériques géants de Jean-Marie MINAZIO

L’Aéroport de Nice-Côte-d’Azur, l’une des portes d’entrée des touristes sur la Côte d’Azur, se fait la vitrine des grands évènements culturels de la région et accueille ses visiteurs sous le signe de l’Art. Les murs du terminal 2 se parent de gigantesques toiles pour offrir une véritable osmose entre l’architecture des lieux et l’œuvre de Jean-Marie Minazio : le hall rayonne d’une lumière nouvelle qui raconte une histoire silencieuse faite d’émotions et de rêves. Les Mandalas sont présents dans toutes les cultures, des vitraux chrétiens aux peintures sacrées tibétaines, en passant par les marqueteries orientales. Ils représentent l’ordre du monde dans une dimension symbolique universelle.
Un message fort dans un lieu d’accueil et de passage de visiteurs du monde entier.
Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur - Terminal 2 de l’aéroport International de Nice-Côte d’Azur
Renseignements au 04 97 13 23 95

7 juin - 11 septembre
Belfast, Nicosie, Mostar, Jérusalem et Mitrovica : des murs et des vies
Exposition de photographies de Frédéric Sautereau

1989 a vu tomber le mur le plus connu car sans doute le plus symbolique, celui de Berlin. Mais dix ans plus tard, de nombreuses villes sont encore divisées : Belfast, une dizaine de murs séparent les quartiers nationalistes et loyalistes. Nicosie, depuis 25 ans les militaires de l’ONU assurent le cessez-le-feu entre les Chypriotes turcs et les Chypriotes grecs. Mostar, ville martyre partagée entre Croates et Bosniaques. Jérusalem, divisée entre Israëliens et Palestiniens, extrémistes religieux juifs et laïcs et les trois religions monothéistes. Mitrovica, ville déchirée par la haine entre albanais et serbes.
Les photographies de Frédéric Sautereau ont pour objectif de montrer la vie quotidienne de ces populations vivant dans l’incompréhension ou la haine de l’autre, de celui qui est de l’autre côté du mur.
Rencontre-dédicace avec l’artiste le 12 juin à 15h00 dans l’auditorium de la bibliothèque Louis-Nucéra.
Galerie photo de la FNAC de Nice - centre commercial Nice Etoile, Niveau +2, avenue Jean-Médecin
Renseignements au 04 92 17 77 77
Entrée libre

10 juin - novembre
L’artiste niçois Kristof Everart habille les murs de la future FNAC de Nice

A l’occasion de son déménagement de la future FNAC - 44, avenue Jean-Médecin, la FNAC de Nice reste fidèle à son engagement auprès des jeunes talents en donnant carte blanche à un artiste niçois qui sera amené à réaliser une bâche tendue sur la façade de l’immeuble. Kristof Everart travaille sur un procédé d’effacement de l’image et de transparence du sujet. Il utilise un processus de « recouvrement » qui modifie l’interprétation de la réalité.
FNAC de Nice - centre commercial Nice Etoile, avenue Jean-Médecin
Renseignements au 04 92 17 77 77

12 juin – 3 juillet
Photographies et installations de Maxime MATRAY et Marc CHEVALIER

Ces artistes travaillent dans la thématique des murs
Espace d’Art contemporain le 15 - 15 rue Defly
Renseignements au 06 13 27 00 10

16 au 27 juin
Festival SOLTITIUM (2ème édition) – Exposition de fin d’année des étudiants de la Villa Arson

Trente étudiants en 5e année à la Villa Arson (association EVA ) interviennent dans la galerie des Ponchettes pour la deuxième édition du festival Soltitium, à l’initiative de l’association "Eva". C’est la première fois que cette exposition collective a lieu hors les murs de l’école d’enseignement d’art.
Galerie des Ponchettes – 77, quai des Etats-Unis
Renseignements au 04 93 62 31 24
Entrée libre

21 juin – 17 septembre
L’architecte du silence – murs et couleurs de Luis BARRAGAN

Barragan est une des grandes figures de l’architecture du XXe siècle. Aux formes géométriques minimales, aux couleurs souvent intenses, son architecture, simple et dense, n’est pas agressive et d’une étonnante présence. Partisan d’une architecture émotionnelle, il est le concepteur de nombreux équipements, jardins, places, maisons individuelles d’une beauté poétique.
Forum d’Urbanisme et d’Architecture - 1, place Pierre-Gautier
Renseignements au 04 97 13 31 51
Entrée libre

24 juin - 31 juillet
Los Angeles, des murs qui parlent - Exposition de photographies de Mireille Vautier & Françoise Cazanave proposée par le théâtre de la photographie et de l’image.

Deux photographes françaises ont prêté l'œil et l'oreille aux murs peints de Los Angeles qui, par centaines, racontent l'histoire de leur ville, celle du cinéma, et celle de ses habitants.
Galerie Soardi - 8, rue Désiré Niel
Renseignements 04 923 62 32 03
Entrée libre

26 juin – 26 septembre
Rico WEBER
Présentation d’une cinquantaine de photographies couleur de grand format illustrant en plans rapprochés des détails de murs de la ville de Nice.

Vitrine de l’atelier d’art contemporain - Mamac – Promenade des arts
Renseignements au 04 93 62 61 62
Entrée libre

6 juillet - 6 août
" Ben et Nicolas font le mur"
Galerie Ferréro

Ben et son ami redécorent la galerie Ferréro. Parallèlement, Nicolas expose ses oeuvres surréalistes (tableaux et sculptures) pour lesquelles Ben réalise les titres sous forme de "Tableaux-titres".
2, rue du Congrès
renseignements au 04.93.88.34.44

10 juillet - 17 octobre
Tableau Space, (1989-1990) - mur d’images de Dieter APPELT
Exposition réalisée en collaboration avec le FRAC PACA et les étudiants de la Villa Arson.

Œuvre majeure de Dieter Appelt, prêtée par le FRAC PACA, Tableau Space est un ensemble fractionné de 40 photographies (300 x 980 cm). Chaque prise de vue représente un assemblage d’objets : écrous, bobines de chantiers … éléments appartenant aux rebuts industriels, magnifiés sous l’objectif de l’artiste.
Galerie des Ponchettes - 77, quai des Etats-Unis
Renseignements au 04 93 62 37 11
Entrée libre

10 juillet - 28 août
Installation d’Antoine GRAFF

Cet artiste propose son interprétation des murs
Espace d’Art contemporain le 15 - 15 rue Defly
Renseignements au 06 13 27 00 10

4 – 25 septembre
Photographies et installations d’Olivier ROCHE

Olivier ROCHE présente un travail sur les murs
Espace d’Art contemporain le 15 – 15 rue Defly
Renseignements au 06 13 27 00 10

7 septembre - 2 octobre
Les murs en fête : affiches de la Belle Epoque

Dans le cadre du Mois du Patrimoine Ecrit et Graphique, qui célèbre cette année Curiosités et éphémères, la bibliothèque Louis Nucéra expose des affiches issues de sa réserve, souvent signées par un nom prestigieux. Toutes vantent la douceur de vivre sur la Côte d'Azur ou les mérites des produits manufacturé, ces dernières égayant à la Belle Epoque les murs des villes.
Bibliothèque Louis Nucéra - 2, place Yves Klein
Renseignements au 04 97 13 48 00
Entrée libre

15 septembre - 15 octobre
Robots à la verticale du musée
– étudiants diplômés de « l’’interactive télécommunications programm » de la Tisch School of the Arts of New York university
Cette école américaine est réputée pour l’enseignements des arts cinématographiques et de performances, danse, Art dramatique et décors de théâtre, théâtre musical, ingénierie du son, écriture dramatique, et télécommunications interactives.
Quatre étudiants de l’interactive télécommunications programm ont conçu et construit des robots influençables, roulant, volant, émettant des sons harmonieux en fonction des sentiments qu’ils sont censés exprimer permettant au public d’interagir avec eux. Leurs vols à travers le patio central, le long des façades du musée permet l’enregistrement d’images, la production de faisceaux lumineux.
Parvis et galerie du MAMAC - Promenade des Arts
Renseignements au 04 93 62 61 62
Entrée libre

2 - 23 octobre
Kristof voit rouge par Kristof EVERART

Recouvrement sous forme de polaroids de l’espace urbain niçois
Espace d’Art contemporain le 15 - 15 rue Defly
Renseignements au 06 13 27 00 10

28 octobre - 28 novembre
Les murs vus par la jeune création
Dispositifs – FAVRET / MANEZ ,

Les images de Favret-Manez interrogent la frontière entre l'espace physique de la Ville et l'espace mental de celui qui la regarde. Cet ensemble évoque des lieux quotidiens et banals, devenus presque invisibles mais qui nous renvoient à des souvenirs.
Y a-t-il un mur entre l'enfance et le monde adulte ? – Frédéric NAKACHE
"La durée de la jeunesse ne cesse de s'allonger tandis que la crainte de ne plus en faire partie commence à ronger de plus en plus tôt la conscience », écrit Paolo Blanchi.
Les images des poupées de F. Nakache rapprochent ces deux univers qui se nourrissent l'un, l'autre.
Galeries du Château et Jean-Renoir - 14, rue Droite
Renseignements au 04 93 62 31 24
Entrée libre

30 octobre – 20 novembre
Les insupportables - Installations et performances par Frédérik BRANDY – Marcel BATAILLARD - Kristof EVERART

Espace d’Art contemporain le 15 - 15 rue Defly
Renseignements au 06 13 27 00 10

30 octobre - 9 janvier 2005
Cinquante-quatre lettres bleues ne viendront pas à bout du verbe - mur de néon Argon bleu de Jean-Pierre BERTRAND
, en collaboration avec le Fonds Régional d’Art Contemporain Provence Alpes Côte d’Azur
L'œuvre, véritable sculpture lumineuse, irradie l'espace d'un halo bleuté et transforme l'environnement par la lumière. Son incidence sur l'architecture insiste sur une utilisation poétique d'un langage plastique. Les cinquante-quatre lettres en néon bleu s'insinuent et redessinent le lieu avec cette lumière bleue qui forme un écran que l'on peut tenter de traverser.
Galerie des Ponchettes - 77, quai des Etats-Unis
Renseignements au 04 93 62 37 11
Entrée libre

18 - 23 octobre
Exposition des travaux des ateliers d’écritures et d’arts plastiques du Forum Nice Nord
, sur le thème des murs
Forum Nice Nord - 10, boulevard Comte de Falicon
Renseignements 04 93 84 24 37
Entrée libre

1 au 30 novembre
Exposition des dessins et sculptures des travaux d’enfants d’e l’école primaire Ray – Gorbella

CSL Gorbella – 163, boulevard Gorbella
Renseignements au 04 97 13 43 13




CREATIONS D’ŒUVRES
__________________________________________________________________________________________


26 juin
Réalisation d’une œuvre originale d’Albert Chubac sur le pignon Est du théâtre Lino Ventura

Albert Chubac est né le 19 décembre 1925 à Genève. Il vit et travaille à Aspremont, Alpes-Maritimes.
Peintre et sculpteur, Albert Chubac réalise des assemblages de bois, des « modifiables ». Ses collages reflètent ses recherches sur la forme dans un esprit proche du constructivisme et dans lesquels l’espace du tableau s’ordonne en fonction des formes géométriques disposées.
Albert Chubac reproduit à grande échelle une œuvre de cette nature sur le fronton du Théâtre Lino Ventura. La façade ainsi parée, exprime toute la simplicité et la limpidité du colorisme de Chubac.
Cette œuvre est réalisée grâce au Forum de l’Architecture et de l’Urbanisme qui a mis gracieusement à disposition le prix gagné dans le cadre du concours « Choisissez vos couleurs » avec l’aimable collaboration de l’entreprise La Seigneurie et Giani.
Pignon du théâtre Lino Ventura - 168, boulevard de l’Ariane
Renseignement au 04 93 62 61 62

26 juin
Un autre regard sur les murs de la ville, - Parcours urbain par l’artiste Ernest PIGNON ERNEST

Ernest Pignon-Ernest est né à Nice en 1942. Il vit et travaille à Paris.
Pignon-Ernest travaille presque exclusivement sur l’adéquation d’images au lieu réel où il les installe. Ainsi se nouent « avec la réalité des réactions complexes et contradictoires ». Ses prises de position politiques en font un des grands témoins de notre histoire contemporaine. Depuis 1980, il prépare des dessins à la pierre noire inspirée souvent des plus grands artistes de l’art ancien, qu’il réplique en sérigraphies et qu’il colle sur les murs, les portes, les porches, les fenêtres aveugles, les soupiraux, tous les endroits de l’architecture urbaine porteurs de sens, d’histoire intime et de mémoire. On se souvient de ses années passées à Naples à investir des lieux chargés d’histoire, de drame, d’une souffrance qui exsudait des murs. Cependant, dans cette ville réputée pour ses particularismes sociaux, la population s’était identifiée à la démarche de l’artiste, se l’était appropriée et l’avait préservée autant que possible.
cliquer ici pour accéder à l'espace spécifique
Dans la ville de Nice, Ernest Pignon-Ernest projette de révéler le non-décelable de l’art, en choisissant une cinquantaine d’emplacements significatifs pour leur valeur poétique, sur lesquels il portera l’accent en les délimitant d’un encadrement de papier collé sur le mur. Restera au curieux une double tâche : repérer le collage in-situ sur son chemin et découvrir les indices d’une création spontanée ou non que l’artiste aura mise en exergue.
Renseignements Mamac au 04 93 62 61 62

26 juin
Ivoire
Création d’une œuvre originale sur un des murs de soutènement de la voie rapide urbaine niveau Cimiez, par Frédérique NALBANDIAN. Dans le cadre d’une rencontre avec les classes de la ZEP Ariane.

Cette jeune artiste travaillant à Nice prend en compte un espace non taggué pour retravailler la surface particulièrement encrassée à l’aide de savon qui est son moyen d’expression. Ce « nettoyage » consistera à décaper deux disques de 5 mètres de diamètre en soulignant au savon de Marseille les joints des pierres apparentes. Murs de soutènement du boulevard de Cimiez – 1ère sortie « centre ville » de la voie rapide, direction Cannes.

 

26 juin
Réalisation à l’Observatoire de Nice d’une œuvre originale par Daniel Buren
, s’inscrivant dans l’architecture et donnant une clef de lecture du bâtiment (œuvre visible depuis le MAMAC).
C ette installation est réalisée par le Conseil Général des Alpes Maritimes.
Daniel Buren est né à Boulogne-Billancourt en 1938. Il vit et travaille à Paris.
Il fait partie de ces artistes français qui s’inscrivent dans une démarche de contestation fondamentale de l’œuvre d’art, tant au plan de la représentation qu’au plan de la matérialité même de l’œuvre.

En 1967, il est le co-fondateur du groupe BMTP (Buren-Mosset-Parmentier-Toroni) qui refuse la trace picturale comme message subjectif et illusion. Sa première exposition personnelle a lieu en 1968.
Il a défini en 1966 des caractères formels qui ne varieront plus : des bandes verticales de 8,7 centimètres de large en deux tons alternés, du blanc et une autre couleur.
Désormais, il répète ses rayures sur tous les supports, tout en insistant sur le fait qu’il ne s’agit en aucun cas de ready-made. Depuis 1967, il intervient in situ, dans la rue, dans le métro, sur les toits de Paris (les couleurs : sculptures, juin 1977), dans la cour du Palais-Royal à Paris (1985-86), sur la Place des Terreaux à Lyon (1995). Lorsqu’il investit un espace urbain, il force le spectateur à prêter attention non tant à ce qu’il regarde, mais à la façon dont il regarde, que ce soit à l’intérieur d’un bâtiment ou dans la ville.
L’artiste participe à l’exposition Intra-Muros au Mamac en s’appropriant un mur du musée selon le principe des rayures peintes sur fond blanc. Par ailleurs, il intervient sur le Grand Equatorial de l’Observatoire de Nice, y réalisant un travail qui sera visible d’une coursive du musée par le biais de téléobjectifs et plus directement par une visite du monument scientifique de renommée internationale.
Ce mur éphémère, visible de toute la ville, pourra être observé par un instrument optique installé sur les terrasses du musée, renvoyant ainsi de l’un à l’autre le travail de Buren dans le cadre du « off » à celui qu’il effectuera, avec les autres plasticiens dans le cadre du « in », à l’intérieur du Mamac.
Observatoire de Nice - bd de l’Observatoire
Renseignements au 04 92 00 30 11

26 juin
Mur de chaises bleues par ARMAN
Création d’un mur de « chaises bleues de la Prom » sur une façade du Mamac, par Arman.

Accumulation de chaises bleues, véritables icônes de la nissardité, dans la cour intérieure du musée d’Art moderne et d’art contemporain.
Mamac – Promenade des arts
Renseignements au 04 93 62 61 62

26 juin
BEN
Réalisation d’une œuvre originale, sous la forme d’un conte pour enfants
, à l’Hôpital de l’Archet 2 au niveau de l’entrée des consultations pédiatriques. Hôpital l’Archet 2


26 juin - 14 novembre
Le Mur d’Alice - réalisation d’un mur sonore par Luc MARTINEZ

Cet artiste a créé à l’occasion de l’événement une installation interactive : un mur immatériel tissé de milliers de sons. Deux pans de murs éloignés, conçus avec le sculpteur Pascal Josse, sont reliés par un véritable rideau musical parfaitement rectiligne dont le contenu évolue en permanence, sensible au temps et au passage volontaire ou involontaire des promeneurs …
cliquer ici pour accéder à l'espace spécifique
Luc Martinez explore, par le biais de spectacles en réseau ou d’installation multimédia, le rapport entre l’art et les nouvelles technologies de la communication.
Parvis de la galerie des Ponchettes – 77 quai des Etats-Unis
Renseignements au 04 93 62 31 24
Entrée libre

 

26 juin
SO CRAZY BOYS - collectif de graffeurs - The style comes back

Spécialisé dans la peinture murale de grand format, le collectif SCB expose sa vision des choses dans la plus pure tradition du style originel des 80’s à New York City. Le public est invité à porter un autre regard sur le « Spray can art »…
CLSH Caucade - 111 avenue Sainte-Marguerite
Renseignements au 04 97 13 43 04

 



THEATRE
__________________________________________________________________________________________

21, 22 mai à 20h30 et le 23 à 14h30
Ma niak, Représentation théâtrale par la Compagnie Antipodes

Un homme est enfermé dans une pièce contre son gré avec une femme qu’il ne connaît pas. Elle est agressive et sensuelle. Il est dérouté et excédé. Dans ce lieu clos, ils se sentent surveillés, épiés, étudiés. Prisonniers de cette pièce sans fenêtre, obsédés par l’unique porte qui ne s’ouvre que toutes les douze heures, ils vont se découvrir, s’apprivoiser et peut-être reprendre espoir.
Née d’un travail d’improvisation et d’écriture collective, cette pièce pour deux interprètes exploite habilement la fusion entre danse et théâtre.

Chorégraphies, musique du souffle, textes habités d’un univers sonore, garantissent la fluidité d’une expression lisible et jamais abstraite. Résolument moderne, cette pièce nous interroge sur le monde dans lequel nous voulons vivre.
Espace Magnan - 31, avenue Louis de Coppet
Renseignements au 04 93 86 28 75

6 juin à 21h30
Histoire du Soldat - Conte en musique de Stravinsky et Ramuz

La musique contre un mur. Sept musiciens, trois acteurs et trois danseurs interviennent sur scène.
Affectés dans leur vie personnelle et professionnelle par les conséquences de la Première Guerre mondiale, Stravinsky et Ramuz (écrivain) unissent leurs efforts en 1918 pour écrire une œuvre aussi simple que possible à produire. C’est l’histoire du soldat : dans l’intention de ses auteurs, n’importe quelle salle ou lieu de plein air doit pouvoir l’accueillir. Un mur suffit à la représentation de cette version en miniature de la légende de Faust.
Interprété par l’Opéra de Nice, sous la direction d’Attilio Tomasello, mise en scène et chorégraphie d’Audrey Vallarino, dans le cadre du Festival des Arènes (3 au 6 juin).
Arènes de Cimiez - avenue des Arènes
Renseignements au 04 92 17 40 00
Entrée libre

Octobre
Le mur : Aie - compagnie théâtre Aimée du centre culturel Fabron

Création d’un spectacle sous forme de montage de textes choisis sur la thématique des murs
Il n’est pas besoin de remonter aux murs suintants et protecteurs de l’homme des cavernes pour savoir tout ce qu’inspire à l’heure actuelle le mur.
Rarement élément de la vie a été aussi polyvalent que le mur ; il exprime tour à tour la protection et la séparation, l’amour et la douleur, l’inconnu et le présent, le mystère et la vérité et quelque fois l’argent ou l’espoir ou encore le rire et la dérision.
« Le mur dans tous ses états », c’est ce que les comédiens du Centre d’Art Dramatique de Fabron tentent de démystifier à travers des textes de récits, des évocations ou encore des constructions corporelles.
CEDAC de Cimiez - 49, avenue de la Marne
Renseignements au 04 93 53 85 95
Entrée libre

5 octobre à 20h30 au Théâtre Francis Gag
7- 8- 9 –10-14- 15 et 1-17 octobre à 20h30, création en résidence au Centre Culturel de la Providence

Représentation théâtrale Duodédale - Compagnie B.A.L -Texte et mise en scène de Thierry Vincent, jeu Elodie Tampon-Lajarriette et Thierry Vincent, sons Henri-Martine.com
Approche poétique métaphysique et burlesque sur le thème du mur
C’est en se riant des murs que les kangourous ont inventé l’Australie. Comme c’est aux pieds de ceux-ci que l’Hêtre Umain regrette soudain l’horizon et l’enfant funambule. Tout peut arriver depuis toujours, cela s’est déjà vu. Ainsi les soleils ont fait un tour par chez nous, et beaucoup d’entre eux sont repartis d’où l’on ne revient pas. Nous ne nous sommes pas vexés, avons assez à faire ici depuis que le paradis en personne s’est fait la malle aussi, nous laissant seulement le travail, et encore : pas pour tous.
Comme un chien qu’aurait pas touché ses congés payés, certains font la gueule et lèvent leur museau dessous la lune. Qu’importe les statistiques et le retour en force de ce qui n’en a pas, restons joyeux : quand le pire même n’est plus sûr, alors la vie devient jouable.
Théâtre Francis Gag - 4, rue Saint-Joseph. Renseignements au 04 93 62 00 03
Centre Culturel de la Providence – 4, placette de la Providence. Renseignements au 04 93 80 34 12

19 octobre à 20h30 au Théâtre Francis Gag
Représentation théâtrale Toujours ensemble par la compagnie Théâtre de la Traverse

Pièce de Anca Visdei, auteur roumaine, mise en scène de Jean-Louis Châles.
Deux sœurs roumaines dialoguent à distance, puisque la vie un jour les sépare. Nous sommes d’abord au temps de Ceaucescu en 1973. L’une écrivain, journaliste, auteur de théâtre, a pu immigrer en Suisse. L’autre, actrice, est restée à Bucarest. Entre elles d’eux se dresse un Mur, le Mur de la honte.
Théâtre document, théâtre épistolaire, théâtre historique, théâtre d’aujourd’hui, théâtre de résistance, théâtre sur l’amour, théâtre sur la trahison…
Théâtre Francis Gag – 4, rue Saint-Joseph
Renseignements au 04 93 62 00 03

26 octobre à 20h30 au Théâtre Francis Gag
Le ciel, par dessus les murs… par la Compagnie Alcantara

« La poésie est dangereuse. Elle crie. Elle dénonce. Elle alerte. », mais les mots, quand ils sont clamés, jetés, offerts, disent aussi, par delà les déchirances les plus absolues, l’humanité, l’amour et l’espérance. Résistants politiques, mauvais garçons, révoltés, engagés, passionnés et amoureux, voici parmi tant d’autres, des auteurs qui se parlent et se répondent autour d’un thème difficile, l’enfermement : Maryvonne Mahé, Miguel Hernandez, Mahmoud Darwich, Gérard Rucker, Axel Toursky, Maria-Judite Carvalho, Oscar Wilde, Germain Nouveau, Soupault, Suzana Lastreto Prieto, Sylvie Fabre G., René de Obaldia, Robert Desnos, Verlaine, Théophile de Viau, Paul Eluard, Bob Kaufman, René Maloin, Oswaldo Alcântara, Armand Robin, Boris Vian, Barbara, Jean Orizet, Etty Hillesum, Yannis Ritsos, Nazim Hikmet, Pierre Louÿs, Brigitte Broc
Mise en espace et perspective dramatique et musicale, de quelques uns de ces textes où l’enfermement dans la guerre, la prison, la maladie, la folie, la passion et autres démons ont suscité d’admirables textes.
Théâtre Francis Gag – 4,rue saint-Joseph
Renseignements au 04 93 62 00 03



CINEMA
__________________________________________________________________________________________

17 mai à 19h30
Projection du film « Murs Murs » d’Agnès VARDA en partenariat avec la FNAC Nice

En partenariat avec la Fnac, la Cinémathèque recevra Agnès Varda le lundi 17 mai à 19 h 30 à l'occasion de la rétrospective qui lui sera consacrée du 17 au 30 mai.
La réalisatrice, révélée par la Nouvelle Vague, devenue un des auteurs les plus singuliers de sa génération présentera le film "Mur Murs ". Dans ce film, à mi- chemin entre le film de fiction et le documentaire, la caméra de la réalisatrice se ballade, vagabonde et mène l'enquête pour nous faire découvrir au grès des couleurs et des rencontres les "Murals", peintures géantes qui décorent les murs de Venice, un quartier de Los Angeles. Un "documenteur" sur un art marginal, expression des rêves ou des révoltes d'artistes libérés d'un cadre ou d'un marché, un art qui s'impose par une étonnante vitalité, un art qui interroge notre société.
La soirée sera présentée par Gérard Camy critique de cinéma et Gilbert Perlein Conservateur du Mamac et commissaire de l'exposition Intra Muros.
Cinémathèque - 3, esplanade Kennedy
Renseignements au 04 92 04 06 66

25 juin à 22H
Projection en plein air du film d’Alan Parker Pink Floyd, The Wall sur un des murs du Théâtre National de Nice -TNN-

La Cinémathèque présente en plein air, sur écran géant, le film événement des années 80 (absent des écrans depuis plus de 20 ans !). Pour Alan Parker son réalisateur « le film raconte l’histoire d’une star du rock brûlée par trop de concerts, trop d’alcool, trop de drogues… au cœur de tout ça il y a sa peur de la folie, de l’aliénation, de l’oppression, des murs que l’on érige autour de soi … ».
Parvis du TNN et du Mamac - Promenade des Arts
Renseignements au 04 92 04 06 66
Entrée libre





LITTERATURE
__________________________________________________________________________

12 juin à 15h
Rencontre dédicace avec FREDERIC SAUTEREAU

La FNAC de Nice en partenariat avec la bibliothèque Louis-Nucéra propose une rencontre avec ce photographe.
Frédéric Sautereau présente son ouvrage tiré de l’exposition Belfast, Nicosie, Mostar, Jérusalem et Mitrovica : des murs et des vies -galerie photo de la Fnac de Nice.
Bibliothèque Louis Nucéra - 2, place Yves Klein
Renseignements au 04 97 13 48 00
Entrée libre

25 - 27 juin
Création de murs dans le cadre du Festival du Livre

Le stand de la ville de Nice mêle les arts plastiques et l’écriture, fruit du travail des élèves de l’Ecole Municipale d’Arts Plastiques : présentation d’un mur d’actualités, composé de briques faites à partir de journaux et magazines.
Parallèlement, les visiteurs découvrent un mur d’écrits d’enfants, regroupant les travaux d’élèves de la Zone d’Education Prioritaire (ZEP) Saint-Augustin et du collège Jean-Baptiste Rusca de Saint-Dalmas de Tende.
Enfin, les écrivains présents à Nice pour le festival sont invités à écrire sur un mur éphémère dessiné par l’artiste niçois Moya, une phrase, un pensée … laissant ainsi une trace de leur passage : mur d’écrivains.
Festival du Livre de Nice - Jardins Albert 1er
Renseignement au 04 92 07 86 60
Entrée libre



PROMENADE-DECOUVERTE
__________________________________________________________________________________________

9 juin au 10 novembre, chaque deuxième mercredi du mois
Le mur dans l’histoire
- Visite commentée sur le thème du mur dans ses diverses fonctions, à l'intérieur du périmètre du secteur historique sauvegardé du Vieux-Nice
- le mur dans l'architecture civile et religieuse (appareillage, enduits, éléments ornementaux, usages selon l'époque)
- le mur dans la défense ; à partir des vestiges de la citadelle.
- le mur orné dans les espaces paysagers sur la colline du Château
Vieux-Nice et colline du Château : visite commentée proposée par le centre du Patrimoine, le deuxième mercredi du mois de juin.
Centre du Patrimoine - 75, quai des Etats-Unis
Renseignements au 04 92 00 41 90



DANSE CONTEMPORAINE
__________________________________________________________________________________________

26 juin à 22 h et à 23h (2 représentations)
Spectacle de danse déambulatoire par la Compagnie Humaine

Pur produit de l’homme, le mur est à la fois mémoire de l’humanité, témoin de la grandeur et de la décadence de nos civilisations, et par extension la parfaite métaphore de nos rêves et de nos folies.
Cette déambulation a été imaginée comme un clin d’œil exploratoire à l’une de ces absurdes contradictions dont la vie a le secret, celle qui nous voit patiemment bâtir jour après jour nos certitudes, notre personnalité, avant d’entreprendre, une fois atteint l’âge de la conscience du non-retour, un travail systématique et méthodique de démolition.
Promenade des Anglais - niveau des pergolas face à l’Hôtel Royal
Renseignements au 06 76 09 66 87
Accès libre

25 septembre à 20h30
Ballet Hip Hop : les évadés par la Compagnie AMAZIG - chorégraphe Azdine Bouncer

Quatre danseurs, dans une pénombre bleutée abordent avec émotion et drôlerie l’univers carcéral de la Maison d’Arrêt de Chü-Sheng. Le public découvre un univers poétique et s’évade … l’art apporte heureusement un éclairage sur les préjugés et les peurs de l’autre.
Forum Nice Nord - 10, boulevard de Falicon
Renseignements au 04 93 84 24 37
Entrée libre

5 - 7 novembre
Spectacle de danse - par le corps de ballet de l’opéra de Nice sur le thème de l’enfermement

Forum Nice Nord – 10, boulevard Comte de Falicon
Renseignements au 04 93 84 24 37



SPECTACLE
__________________________________________________________________________________________

Fin octobre- début novembre
Ecrits sur les murs

Sous l’égide de la Direction de l’Animation et en étroite collaboration avec l’association le Terrain Vague, un travail avec des musico thérapeutes du Centre Hospitalier de Sainte-Marie est proposé:

D’avril à novembre, quatre patients de l’hôpital psychiatrique rencontrent chaque semaine les danseurs du Terrain Vague et construisent ensemble un spectacle. Parallèlement à ce travail, un atelier d’écriture accompagne ce travail chorégraphique qui fera l’objet d’un film documentaire.
Deux représentations sont prévues au forum Nice Nord et à l’hôpital Sainte-Marie
Renseignements au 04 93 53 89 66



CONFERENCE AU MAMAC
__________________________________________________________________________________________

16 juin à 15h
L’appropriation du mur
– par Michèle Brun, assistante de conservation au Mamac
Auditorium Jean-Etienne Mari
MAMAC – Promenade des Arts
Renseignements au 04 93 62 61 62
Accès libre



EXPOSITIONS D’ATELIERS D’ENFANTS ET D’ADULTES
__________________________________________________________________________________________

1er au 30 juin
Exposition de peinture

Présentation de travaux réalisés par l’atelier dessin/peinture du centre de loisirs
CLSH Caucade - 11 avenue Sainte-Marguerite
Renseignements au 04 97 13 43 04

1 au 31 juin
Exposition de photographies réalisée par l’association Lumière noire.

Présentation d’un panel de photographes amateurs amenés à travailler sur la thématique du mur.
CLS Notre-Dame – 18, rue d’Angleterre
Renseignements au 04 97 13 43 03

10 juin - 25 juin
Exposition des travaux des ateliers de peintures et de sculptures des CEDAC

Le groupement des CEDAC –Centres de Diffusion et d’Action Culturelle- intervient par le biais d’animations en arts plastiques, en direction du public adulte. L’objectif recherché est d’amener un public non averti à découvrir l’Art contemporain.
CEDAC de Cimiez, 49, avenue de la Marne
Renseignements au 04 93 53 85 95
Entrée libre

12 juin à 11h 30
Présentation sur le mur de l’école Bon Voyage des travaux du centre culturel

Des calicots illustrant des poèmes écrits par les enfants du centre culturel sont déroulés sur les murs de l’école. Une fanfare et des échassiers accompagnent l’événement. Pendant les semaines précédentes et suivantes, des affiches avec des textes d’enfants, décoreront les palissades qui entourent le chantier de la construction du nouveau Centre Culturel (angle route de Turin et pont René Coty).
Centre culturel Agora Nice Est - 223, route de Turin
Renseignements au 04 93 92 01 13
Entrée libre

15 juin - 15 septembre
Exposition de travaux d’élèves de la ZEP Saint-Augustin, proposée par le Rectorat de Nice

C’est le regard d’enfants de 2 à 15 ans qui ont construit des murs ou se sont appropriés les murs qui les entourent en les transformant : murs décorés, peints ou en relief, murs d’empreintes, murs de mots murmurés, qui crient ou chantent, murs de haïkus, murs sonores, murs naturels (de fleurs, de galets ou de bois), murs parfumés, fresques inspirées des primitifs niçois ou piémontais (Bréa, Canavesio), et même un cadavre exquis dont des parties morcelées s’afficheront dans le quartier. La conjugaison des murs se décline en volume, en matière, en couleur, en symbolique …
Pour les enfants, les murs ne sont plus barrière, séparation ou protection, mais supports de messages. Ils créent du lien, donnent du sens, de la couleur, de la sympathie … de tout ce qui fait la vie.
Des associations -le Cerce Bréa, l’association PARSEC, l’association Chrysalide, le petit bleu de la Côte-, des artistes plasticiens -Corinne Jaboni, Jean-Simon Raclot, Nicole Hogge, -Françoise Laurent, Anne-Hélène Cornec, Sophie Braganti-, écrivains, ainsi que leurs visites des musées, ont aidé nos jeunes « bâtisseurs en herbe » à donner forme à leurs idées.
Le soir du vernissage, dans l’exposition, les commentaires des visiteurs s’afficheront en direct sur un « mur de l’événement ». Ce reportage sera réalisé par des élèves.
Récital des chanteurs d’opéra de la Compagnie Madrigal et en avant-première le spectacle sur les murs de la Compagnie théâtrale BAL.
Parc Phoenix - 405, promenade des Anglais et mairie annexe Saint-Augustin
Renseignements au 04 92 07 73 73

24 juin - 3 juillet
Nice et la mémoire retrouvée - Exposition de fin d’année des travaux d’élèves adultes de l’EMAP
(Ecole Municipale d’Arts Plastiques) réalisés sur le thème du mur, durant l’année scolaire 2003-2004.
Réalisation d’un Mur-Paravent fait de 15 modules, cadres confectionnés à partir d’éléments et matériaux divers pour un travail de relief, autour d’une citation sur Nice (son histoire, son paysage, ses habitants, ses activités).
- Mur d’actualité, organe d’expression et territoire d’informations aux signifiants puissants, hauts en couleur et en symboles, trait d’union entre le monde et Nice.
- Vues de ma fenêtre, le mur comme limite entre l’espace public et l’espace privé, le mur comme transitoire entre le « chez soi » et la cité.

Présentation d’une vidéo-projection rassemblant, sous forme d’un montage animé, l’ensemble des images réalisées sur la ville par les étudiants de l’E.M.A.P., de la Faculté des Lettres et l’Association la Semeuse.
- Naissance d’un mur, création de deux ensembles dans le jardin du musée international d’Art naïf Anatole Jakovsky, par les élèves des Ateliers de création Artistique du musée (Renseignements au 04 93 71 78 33)
Ecole Municipale d’Arts Plastiques - 32, avenue Malausséna
Renseignements au 04 93 80 19 54
Entrée libre



CONCERT
__________________________________________________________________________________________

18 septembre à 20h
Concert de l’orchestre philharmonique, chœurs de l’Opéra et du Philharmonique de Nice

Des œuvres de Verdi et Beethoven sont interprétées sous la direction de Marco Guidarini et du directeur des chœurs Giulio Magnanini.
L’histoire de l’Italie, son évolution politique et l’œuvre de Verdi ont entretenu des liens étranges et forts. Et sur les murs de villes italiennes on écrivait V.E.R.D.I. comme l’acronyme de Victor-Emmanuel Re d’Italia : les chœurs patriotiques de ces opéras, comme son action, ont contribué à l’effondrement des murs dressés contre l’unité italienne.
Opéra de Nice - 4 et 6, rue Saint-François-de-Paule
Renseignement- au 04 92 17 40 00

10 octobre à 15 h
Concert de musiques de film par l’orchestre d’harmonie de la Ville sur la thématique du mur

L’orchestre d’harmonie interprète des extraits de la comédie musicale « Les Misérables » de Van Parys mis en scène par Robert Hossein. Le second morceau proposé reprend le thème de « West Side Story » par la symbolique associée aux murs « taggués ».
Kiosque des jardins Albert 1er
Renseignements au 04 93 80 08 50
Libre accès

14 octobre à 20h30
Autour de la musique d’ameublement - d’Erik SATIE

Concert consacré à Satie, dans les murs de la Villa Arson : le compositeur français a suivi Cocteau qui réclamait dans Le coq et l’arlequin : « Qu’on me bâtisse une musique où j’habite comme dans une maison ». Satie lui a répondu en composant les encadrements, colonnades et bas-reliefs de Socrate ou le carrelage phonique (sic) de sa Musique d’ameublement.
Villa Arson - 20, avenue Stephen-Liégard
Renseignements au 04 92 07 73 73
Entrée libre



COLLOQUES
__________________________________________________________________________________________

3 au 14 novembre
Le cinéma au pied du mur - sur le thème de l’enfermement

Organisé en partenariat avec la Faculté Lettres, Arts et Science Humaine de l’Université Nice Sophia-Antipolis, cette programmation associée à un colloque se concentre sur les liens qu’entretiennent l’art et la pensée…
Outre le milieu carcéral ou psychiatrique, le cinéma s’est depuis toujours exprimé sur la question de l’enfermement…enfermement des corps et des esprits…ses répercutions sur le plan social, sociétal, politique, psychologique, familial…
Espace Magnan - 31, rue Louis de Coppet
Renseignements au 04 97 11 41 36

10 novembre
Les murs et la liberté – Colloque mis en œuvre par la direction des affaires culturelles de la ville de Nice

En présence d’intervenants de renom dont Monsieur Jean Baudrillard, philosophe
Auditorium du Mamac – promenade des arts – 04 93 62 61 62
Entrée libre